Rythmes scolaire – CR – Réunion des associations – Comité de pilotage

Voici les 2 Compte-rendus transmis par la municipalité relatifs d’une part à la réunion municipalité/PDT APE/prestataires (29 janvier) et d’autre part au comité de pilotage sur les rythmes scolaires (30 janvier).
Comme déjà évoqué, et après appropriation de ces CR, vous pouvez nous retourner vos impressions afin de les transmettre à la municipalité avant la prochaine réunion.
Par ailleurs, nous pensons qu’il est opportun de sensibiliser les parents sur le questionnaire qui devrait être transmis via les carnets de correspondance : un taux de retour important permettra de mieux appréhender potentiellement l’accroissement de l’utilisation du service « périscolaire » (15H45 et plus).

CR Aménagement des rythmes éducatifs
Réunion des associations
29/01/2014

 Compte Rendu

Introduction par Monique Patrois expliquant le souhait de la municipalité de travailler avec les associations.

Présentation de la semaine scolaire validée par les différentes instances de travail (cf.document joint)

Présentation de l’organisation des temps périscolaires maternels et élémentaires (cf.document joint)

Organisé par la commune, ils ne sont pas obligatoires. Durant ces temps, vos enfants participent à des activités ludiques et de loisirs, sous la responsabilité d’encadrants diplômés. La participation à ce temps donne lieu et continuera à donner lieu à une facturation.

Le matin, l’ambition de la Commune est de soigner l’accueil et la prise en charge pour faire de ce temps un moment de préparation à l’arrivée en classe. Il est ainsi envisagé de favoriser des activités de détente et de relaxation, d’éveil physique (étirements, yoga…) et/ou de repos, de lecture.

Le soir en élémentaire, les études ne seront plus organisées que sur deux jours. Les enseignants ne donneront plus de devoirs que ces deux soirs là. Les autres jours la commune entend mettre en place des propositions d’activités avec inscription à l’année à des modules thématiques sur différentes périodes. La durée des activités sera variable dans les modules annuels. La permanence des référents sera privilégiée.

Des agents communaux seront désignés pour assurer la coordination des activités périscolaires (accueil du matin et du soir, pause méridienne, accompagnement éducatif) avec le temps de classe et d’APC. La coordination des études sera confiée à un enseignant. A la fin des activités du soir (17h30), des départs échelonnés seront possibles.

En maternelle le temps des activités périscolaires seront organisée de 15h45 à 17h30. De 17h30 à 18h30 les activités organisées permettront un départ échelonné des enfants.

Les associations se déclarent plutôt favorables à la prise en charge des enfants à partir de 15h45 au lieu d’environ 17h00 aujourd’hui. Le fait d’aller chercher les enfants à l’école pour les amener dans leurs locaux leur parait difficile et elles se disent plus favorable à une intervention au sein des établissements dans la mesure du possible.

La mise en place d’un pédibus à cette fin semble complexe pour les associations de parents d’élèves présentes au regard de la difficulté à mobiliser les parents pour, par exemple, des sorties à la piscine.

Elles s’interrogent sur leur capacité à faire appel à leurs professeurs actuels, à recruter de nouveaux intervenants à ce moment et à bénéficier de locaux.

Les associations sportives craignent que l’utilisation des gymnases par le périscolaire jusqu’à 17h30 ne leur permette pas d’utiliser les locaux aussi tôt qu’elle le pourrait. Cette crainte est accentuée par le fait que certains professeurs sont à la fois agents communaux et intervenants associatifs.

Concernant leur participation aux temps périscolaires du soir. La commune rédigera dans les meilleurs délais un formulaire d’appel à projet dans lequel apparaitront les objectifs éducatifs et le cadrage de l’activité (durée, nombre d’enfants à prendre en charge..). Les associations devront ensuite rédiger un projet d’activité, et évaluer le cout de leur intervention

Les participants souhaiteraient être associés à la rédaction de l’appel à projet. Une réunion sera organisée par la commune à cette fin.

Réunion du groupe de travail accompagnement éducatif
30/01/2014

Compte Rendu

Ce soir le COPIL accueille les responsables périscolaires qui vont être coordinateurs de l’ensemble des temps périscolaires et les enseignants membres du groupe de travail sur l’accompagnement éducatif.

1°) retour sur les APC (activités pédagogiques complémentaires)

Rappel de la lettre du décret du 23 janvier 2013 :

« Art. D. 521-10. − La semaine scolaire comporte pour tous les élèves vingt-quatre heures d’enseignement,
réparties sur neuf demi-journées. »
Les heures d’enseignement sont organisées les lundi, mardi, jeudi et vendredi et le mercredi matin, à raison
de cinq heures trente maximum par jour et de trois heures trente maximum par demi-journée. »
La durée de la pause méridienne ne peut être inférieure à une heure trente. »
Les élèves peuvent en outre bénéficier chaque semaine d’activités pédagogiques complémentaires dans les
conditions fixées par l’article D. 521-13. »

« Art. D. 521-12. − Lorsqu’il arrête l’organisation de la semaine scolaire d’une école, le directeur
académique des services de l’éducation nationale agissant par délégation du recteur d’académie veille au
respect des conditions mentionnées aux articles D. 521-10 et D. 521-11. Il s’assure de la compatibilité de cette
organisation avec l’intérêt du service et, le cas échéant, de sa cohérence avec le projet éducatif territorial
élaboré conjointement par la collectivité, les services de l’Etat et les autres partenaires intéressés. Il s’assure
également que cette organisation ne porte pas atteinte à l’exercice de la liberté de l’instruction religieuse
mentionnée au second alinéa de l’article L. 141-2.
Le directeur académique des services de l’éducation nationale peut donner son accord à une dérogation aux
dispositions du deuxième alinéa de l’article D. 521-10 lorsqu’elle est justifiée par les particularités du projet
éducatif territorial et que l’organisation proposée présente des garanties pédagogiques suffisantes. »

« Art. D. 521-13. − Des activités pédagogiques complémentaires sont organisées par groupes restreints
d’élèves :
1° Pour l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages.
2° Pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école, le cas échéant en
lien avec le projet éducatif territorial.
L’organisation générale de ces activités pédagogiques complémentaires est arrêtée par l’inspecteur de
l’éducation nationale de la circonscription, sur proposition du conseil des maîtres. Les dispositions retenues à
ce titre sont inscrites dans le projet d’école. Le maître de chaque classe dresse, après avoir recueilli l’accord
des parents ou du représentant légal, la liste des élèves qui bénéficient des activités pédagogiques
complémentaires. »

Les enseignants se prononcent pour l’instant comme suit :

Paul-Bert A : le soir,
Gramme : le mercredi,
Jules-Ferry élémentaire : le mercredi
Paul Bert B : le mercredi.
Saint Exupéry : le mercredi
La cigogne : 7 enseignants pour le mercredi et 4 pour le soir
A Jules Ferry maternelle les APC seront en lien avec le projet d’école et permettront d’agir auprès des enfants en difficulté. Elles auraient lieu le mercredi midi et/ou ½ heure le midi.
Dolto : volonté d’harmoniser les APC, de les positionner plutôt le midi et de les mettre en place avec le périscolaire.

Monsieur Bouhours, inspecteur de l’Éducation nationale rappelle qu’il n’est pas favorable à ce que les Apc aient lieu le midi mais plutôt le soir correspondant mieux ainsi aux besoins chronobiologiques des enfants et permettant que la pause méridienne ne soit pas inférieure à 1h30. Il rappelle que sur d’autres communes, les APC sont positionnés en fin de journée sans que cela pose de problème. Il souhaite que les enseignants s’approprient les APC et leur laisse donc la possibilité de les organiser de manière différente sur les écoles.

Mme Le Pottier, directrice de l’école Jules-Ferry maternelle et Madame Berne-Monin, enseignante à Jules-Ferry élémentaire, évoquent l’idée de revoir l’emploi du temps scolaire en augmentant le temps quotidien d’enseignement d’un quart d’heure les lundi mardi jeudi et vendredi et de réduire le temps d’enseignement du mercredi d’une heure pour y placer les APC.

Mme Bouvier, enseignante à F. Dolto s’interroge sur le contenu des APC et conçoit plus cette heure comme une 25ème heure d’enseignement.

Arnaud Wauquier rappelle que la commune demande que là où les APC seront positionnées le soir, il soit vérifié que l’organisation du périscolaire n’est pas rendue trop compliquée. Idéalement la commune préférerait qu’en septembre 2014 et jusqu’à stabilisation du fonctionnement des activités périscolaires, les APC n’aient pas lieu le soir.
Il rappelle les enjeux en matière de passation le soir entre enseignants et animateurs à l’issue des APC et l’impossibilité pour les enfants de l’APC de participer aux activités périscolaires mais uniquement à un temps de garderie. En outre la mise en place de cette garderie augmentera le coût du service.

La question des APC reste ouverte, mais la commune ne reviendra pas sur l’organisation validée par le COPIL pour une question d’organisation des 36 heures annuelles d’APC.

2°) Les études.

Le groupe de travail sur l’accompagnement éducatif propose une organisation des études par cycle deux jours par semaine. Ainsi par exemple les enfants du cycle 2 (CP, CE1, CE2) les lundi et jeudi et ceux du cycle 3 (CM1, CM2) les mardi et vendredi. Les enseignants ne donneront les devoirs et leçons aux enfants que ces deux jours-là pour permettre leur réalisation lors de l’étude. Le contenu des études sera conçu sur la base d’un projet par l’enseignant et travaillé avec le responsable pédagogique des études sur l’école.

Pour M. Bozec, directeur de l’école Paul-Bert B,  la finalité et résultat des études dirigées posent question et il faudra demain réfléchir à la suppression réelle des devoirs à la maison remplacés par du travail personnel fait à l’école. Le devoir est une leçon, il sert à fixer ce que l’on a appris dans la journée, pour mémorisation.

Pour Mme Le Pottier : Cette solution a été notamment testée à Levallois avec succès. Les enfants organisent leur travail par rapport à ces deux jours d’études.

Mme Patrois, rappelle que la commune a proposé aux enseignants l’aide d’un animateur pour gérer les études. Le nombre d’enseignants favorables aux binômes n’est pas connu, mais la solution est plutôt appréciée.

3°) Le nombre potentiel d’enfants présents le soir après l’école.

Pour connaître les intentions des parents (qui ne fréquenteront jamais les activités périscolaires après l’école quel qu’en soit le contenu et le tarif), un questionnaire sera diffusé l’issue du COPIL du 30 01 dans les carnets de correspondance il devra être nominatif et par enfant.

Ex Avez-vous une organisation adaptée (vous-même, famille, nounou, …) pour récupérer votre
enfant à la fin de la classe à 15h45 ? OUI, NON, Si Non, à quelle heure ?

Les représentants de parents insistent sur la nécessaire information de l’ensemble des parents sur l’état d’avancement du projet parallèlement à la diffusion du questionnaire et souhaitent obtenir des informations sur les grandes étapes du projet et à quel moment auront lieu les inscriptions.

4° Les activités périscolaires

Emilie Bayart, Directrice de l’action culturelle présente l’état d’avancement de la réflexion.
Le souhait de la commune est d’organiser un service public répondant au besoin du plus grand nombre de familles et de permettre un accès plus étendu des enfants à des activités sportives, culturelles ou ludiques. Les deux jours sans études seront mis en place des modules sportifs, ludiques, culturels…Un module regroupe différentes activités étalées sur un an autour d’une thématique. Les activités sont réparties sur une ou plusieurs périodes. les groupes auront le même adulte référent dans chaque activité. Ces activités comme les études auront lieu de 15h45 à 17h30 (avec retour à l’école en cas de déplacement).

Après 17h30 une garderie serait mise en place permettant un départ échelonné.

Concernant les maternelles et le départ possible qu’à partir de 17h30, Nadine Fortel-Merad, coordinatrice des accueils de loisirs rappelle que le nombre d’enfants partant à dix-sept heure trente n’est pas significatif et qu’un temps d’activité de 15h45 à 17h30 permet de positionner réellement un atelier et d’être en cohérence avec les horaires élémentaires.

Les enfants seront en moyenne 18 par étude et par activité.

Les locaux permettront d’accueillir les enfants, y compris sur PBA et PBB, puisque quatre salles sont disponibles, ainsi que les cours. Le nombre d’enfants sera, en principe inférieur au temps du midi.

Sur l’ouverture des salles de classe aux activités et notamment celles des associations les personnels enseignants n’y sont pas favorables à court terme.

Mme Soriaux, directrice de l’école Gramme rappelle que la salle de classe reste le lieu de l’enseignement et que le déplacement en dehors de l’école est un moment agréable pour l’enfant. « sortir de l’école », permet une rupture de rythme et un changement d’espace nécessaire aux enfants. Il permet de découvrir l’environnement de l’école.

Concernant les déplacements et devant certaines craintes des parents, Emilie Bayart souligne qu’ils devront être brefs et encadrés. Ces déplacements existent pendant le temps scolaire (piscine, bibliothèque) et les enseignants sont seuls encadrants pendant le trajet.

Des formulaires d’appels à projets seront envoyés aux différents intervenants. La Commune veillera à garantir un niveau de prestation identique dans toutes les écoles. Les activités ne seront pas partout les mêmes mais tous les enfants pourront accéder à des activités qualitatives.

Concernant l’inscription aux activités, les services municipaux travaillent actuellement sur l’hypothèse du choix de l’activité par l’enfant

Des parents rappellent que les activités doivent être des activités de découverte, et qu’il n’y a pas lieu de les organiser sur la base de niveaux et de compétences des enfants.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Rythmes scolaire – CR – Réunion des associations – Comité de pilotage »

  1. Plusieurs remarques:
    – Toujours pas de questionnaire aux parents pour connaître leur intention
    – A quel moment connaîtra-t-on les projets ? A la rentrée après avoir payé ?
    – Quels sont les tarifs et comment ces derniers vont être appliqués car actuellement même en cas d’absences exceptionnelles (maladie, grève …), le forfait mensuel est appliqué contrairement à d’autres communes.
    – Lors des sorties de l’école aux ateliers, 1 accompagnateur pour 18 enfants me paraît faible (1 animateur pour 8 élèves en Maternelle et 1animateur pour 12 en élémentaire en ce moment)
    – Comment se passe la cantine du mercredi midi si l’élève ne va pas dans un projet l’après midi

    Parents d’un enfant en petite section maternelle à Françoise Dolto

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s