Paul Bert B – Compte-rendu du 1er Conseil d’Ecole du 14/11/2013

Compte-rendu du 1er Conseil d’Ecole du 14/11/2013

Paul Bert B – Compte-rendu du 1er Conseil d’Ecole du 14-11-2013

Jeudi 14 novembre de 18h30 à 20h30
Réfectoire de Paul Bert B

Ordre du jour planifié:

• Point sur la rentrée (effectifs)
• Fonctionnement de l’école :
• Les récréations (espace, horaires)
• L’informatique
• Configuration/architecture de la salle informatique
• Les dotations à venir
• Coopérative scolaire : bilan de l’exercice 2012/2013
• Vote du règlement intérieur
• Le périscolaire : présentation du projet par le responsable
• Les classes de découvertes
• Les projets culturels
• La kermesse
• Le projet d’école : le climat scolaire (formation d’élèves médiateurs)
• Organisation du temps scolaire : projet du conseil d’école (proposition d’horaires, nature des activités périscolaires envisagées)

Étaient présents :

      Mme Monique Patrois : Maire Adjoint à la vie scolaire

 

      M. Sébastien Thirouard, chef du service enseignement

 

      Mme Hadwig Chopin, responsable du périscolaire Paul Bert B et du centre de loisirs DOLTO

 

      Les enseignants et le Directeur de l’école, Hervé Bozec

 

    Les représentant des parents d’élèves (9 membres API, 5 membres FCPE)

 

I – Périscolaire : présentation du projet par le responsable

Intervention de Mme CHOPIN, directrice du périscolaire sur Paul Bert B :
 Recrutement de l’équipe d’animateurs
11 animateurs actuellement pour 15 classes : il manque 4 animateurs et 2 personnes supplémentaires pour pallier aux absences ponctuelles.
Le recrutement en cours de finalisation ; effectif complet prévus début décembre.
Mme Chopin souligne qu’elle reste très attentive à la qualité du personnel recruté.

 Quelques rappels des modalités de fonctionnement de l’organisation sur le temps méridien.
Les CP mangent toujours les premiers. Les 4 autres niveaux de classe font une rotation sur 4 semaines pour éviter que ce soit toujours les mêmes qui mangent au dernier service et participent aux ateliers.
Mme Chopin indique que les activités sur le temps méridien commenceront dès que l’équipe d’animation sera au complet, la priorité étant donnée à la sécurité.
Ateliers programmés à partir de début décembre :
• Ateliers suivis sur l’année (l’enfant s’inscrit dès le démarrage)
Théâtre (préparation d’une comédie musicale) et couture
• Ateliers au fil de l’eau
Danse, hip-hop,Sport
• Atelier ponctuels
Jeux de société, Thèmes autour de la poésie (l’imaginaire)

 Point d’attention : l’API demande qu’un effort soit fait dans la communication afin que tous les enfants et notamment les CP sachent que les ateliers existent et surtout comment ils doivent faire pour s’inscrire.

Mme Chopin précise qu’un spectacle de fin d’année est envisagé. Les parents soulignent que le spectacle de l’année dernière avait eu beaucoup de succès, tant auprès des parents que des enseignants qui ont pu apprécier les prestations de leurs élèves.

II – Point sur la rentrée et les effectifs

 En préambule, M. Bozec rappelle le taux de participation aux élections : 35.45 % et souhaite la bienvenue aux nouveaux parents élus.

 L’effectif actuel est de 399 élèves suite aux quelques radiations intervenues après la rentrée

95 CP = 3 classes 1/2
82 CE1 = 3 classes
65 CE2 = 2 classes 1/2
76 CM1 = 3 classes
81 CM2 = 3 classes
+ 1 classe unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A : nouveau nom des classes d’initiation, classe CLIN) qui comprend 12 élèves.

 Point particulier sur la classe double niveau CP/CE2 de Mme Jacob (demande des parents)
Mme Jacob précise que cela se passe bien, outre quelques problèmes logistiques lors des décloisonnements quand les 7 CE2 rejoignent la classe de Mme Maury ou de M. Poussot pour les sciences et l’histoire-géographie, menant ainsi les effectifs à 36 élèves. Les chaises supplémentaires prévues et commandées n’ont pas été livrées.

Il est probable qu’un double niveau subsiste l’année prochaine, à priori un CE1/CM1 si on regarde la structure des effectifs actuels. Néanmoins il est encore trop tôt pour savoir quels niveaux de classe seraient concernés. Nous aurons davantage de visibilité en avril lorsque le travail sur les listes aura commencé.

III – Récréations (espace, horaires)

Le problème de la cour soulevée au 3ème CE l’année dernière est toujours d’actualité.
Comme prévu, M. Bozec a rencontré le directeur de l’école Paul Bert A (M. Piffard) pour lui faire part du souhait de Paul Bert B de récupérer la petite cour de Paul Bert A attenante à celle de Paul Bert B, les arguments étant plus d’effectifs sur Paul Bert B (16 classes vs 14 sur Paul Bert A) et des effectifs plus importants sur le temps méridien et une réflexion sur la place des temps de récréation.
A ce jour, le conseil des maitres de Paul Bert A n’est pas favorable à cette demande.
Mme Patrois (Mairie) nous informe qu’elle organise donc la semaine prochaine une réunion avec les deux directeurs sur le sujet pour trancher ce point. Si un accord n’est pas trouvé, c’est l’inspecteur qui décidera.
Mr Bozec rappelle que le fait d’avoir plus d’espace sur le temps méridien serait plus sécurisant pour les enfants et qu’au niveau de l’organisation du temps scolaire, cela permettait une meilleure gestion des temps d’apprentissage. Les enseignants de Paul Bert B ne seraient plus contraints par les heures de récréations « imposées » par la disponibilité de cette parcelle de cours de Paul Bert A : aujourd‘hui l’école ne dispose de la cour de Paul Bert A pour la récréation des CP, CE1 qu’après les recréations de Paul Bert A. Ces recréations ont donc lieu en fin de matinée ou d’après-midi et non aux milieux des demi-journées.
La FCPE profite de ce conseil pour remercier la municipalité d’avoir procédé à l’éclairage de la cour de l’école pendant les vacances, ce qui apporte du confort et de la sécurité aux enfants le soir sur le temps d’étude et de garderie.

IV. L’informatique

 Configuration/architecture de la salle informatique
A la demande de parents d’élèves, la FCPE demande une visibilité sur les équipements informatiques de l’école.
Il est rappelé que la salle d’informatique qui existait antérieurement à Paul Bert B a été transférée à Paul Bert A en raison de la création d’une classe de classe nécessaire.
 Evolutions prévues
La municipalité a décidé d’équiper l’école de :
– 2 salles informatiques « nomades » (8 ordinateurs élèves et 1 ordinateur adulte par salle nomade)
– 1 Tableau Numérique Interactif (T.N.I) fixe qui sera dans une classe.

Mme Patrois précise que 2 autres écoles de Bois-Colombes disposent déjà de salles nomades et 3 écoles ont déjà un TNI, 4 autres seront équipées prochainement.
Une réunion entre M. Bozec et les enseignants est prévue le 15 novembre pour mettre en place l’organisation interne pour utiliser ces nouveaux équipements de façon optimale et décider dans quelle classe positionner ce TNI. Deux formations (1 technique à l’usage du TNI, 1 autre pédagogique) sont prévues pour un enseignant par école, à charge de celui-ci d’expliquer ensuite le fonctionnement à ses collègues.
Le problème de l’absence d’accès internet dans les classes est soulevé car cela réduit l’intérêt d’utiliser les salles nomades.
La municipalité précise que le projet de rénovation de l’école (prévu pour 2016/2017) prévoit le câblage des salles.
Point d’attention : un Comité de Pilotage NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) sera mis en place par la municipalité d’ici la fin de l’année. Les APE seront conviées.

V – Coopérative scolaire : bilan de l’exercice 2012/2013

M. Bozec rappelle le fonctionnement de la coopérative et l’usage des dons effectués par les parents, qui au passage, sont remerciés par les enseignants. Il remet un bilan chiffré aux membres du CE.

Ce qu’il faut retenir :
– 8 711,70 € perçus par la coopérative de l’école grâce aux dons des parents, somme équivalente aux années précédentes
– 2404 € de revenus complémentaires perçus par le bénéfice de la vente des photos aux familles.

Coté dépense, chaque classe perçoit une somme identique allant de 400 à 450€.
Cela permet l’achat de livres, de CD ou de financer des sorties.
A noter que l’année dernière, le programme « école et cinéma » a été intégralement financé par la coopérative. Le coût étant important (2,5 € par élève par film, 4 film par an, 13 classes concernées), il a été demandé cette année une participation des familles.
Autre charge : les dépenses liées au photocopieur, l’assurance et la cotisation à l’OCCE, les aides aux familles pour boucler les budgets lors des départs en classe découverte.

VI – Vote du règlement intérieur

2 petites modifications sont à noter :
 Les horaires des activités pédagogiques complémentaires (APC)
Elles auront lieu pour certaines classes le lundi et jeudi midi ; pour d’autres le mardi soir.

 La prise de médicaments
La Municipalité souhaitant une uniformisation des pratiques concernant la prise de médicaments sur l’ensemble des écoles de Bois-Colombes, seule l’infirmière pourra administrer un médicament. Il est préconisé de limiter autant que possible la prise de médicament sur le temps du midi.

VII – Les classes de découvertes

Cette année, 2 classes (contre 5 l’année dernière) de Paul Bert B partent en classe de découverte : la classe de CP de M. Rat et la classe double niveau CP/CE2 de Mme Jacob. Il s’agit d’une classe de découverte « le cirque à la mer » qui se déroule à Lancieux en Bretagne la semaine du 31 mars au 4 avril 2014.
A la demande des parents et des enseignants, Mme Patrois apporte des précisions sur les modalités d’attribution des classes de découverte cette année. Celles-ci représentant une enveloppe de 200 000 € pour la Municipalité.
Les prestataires retenus par la mairie suite à un nouvel appel d’offres valable pour 4 ans sont :
– CAP Monde (classe mer, Angleterre, neige)
– NSTL (classe à thème)

Comme l’année dernière, 16 classes de Bois-Colombes en primaire (8 séjours pour 2 classes) partent cette année avec comme nouveauté le départ de 5 classes de maternelles (aucune l’an dernier, 2 il y a deux ans).
Les pré-projets préparés par les enseignants candidats au départ ont été présentés à l’inspecteur de circonscription (M. Bouhours) qui a été attentif à plusieurs critères : fréquence des départs de l’enseignant en classe découverte, nombre d’enfants déjà partis les années antérieures.
Les demandes de séjours en Angleterre pour le cycle 3 ont été privilégiées cette année au détriment des classes de neige (6 séjours Londres vs 0 classe de neige), la Mairie n’ayant pas obligation d’acheter des séjours à la neige.
Les enseignants de CM1 qui avaient tous déposés des projets classe de neige déplorent n’avoir pas été informés des modalités de ce nouvel appel d’offres.
Des précisions sur les prix d’achats pour la Municipalité des différents séjours sont apportées : un séjour en Grande Bretagne coûte 579€ ; une classe équitation nature 380€ ; une classe de mer 415€ ; une classe cirque/mer : 395€ ; une classe vie à la ferme : 365€ ; et une classe de neige coûte entre 550 et 650€.

VIII – Les projets culturels

Comme chaque année, la Municipalité finance des projets culturels à hauteur de 30 000 € pour l’ensemble des écoles de la commune.
Le résultat des arbitrages parmi les projets présentés par les enseignants ne seront connus que la semaine du 18 novembre. Sur les 19 projets présentés, 4 ont été déposés par des enseignants de Paul Bert B :
– Projet théâtre (1 classe de CM2)
– Projet cinéma (2 classes de CE1)
– Projet découverte de Paris sur le thème du Moyen Age (4 jours pour 2 classes de CM1)
– Projet chorale pour les CP


IX – Le projet d’école : le climat scolaire (formation d’élèves médiateurs)

L’école souhaite effectuer un travail sur le climat scolaire afin de favoriser la réussite des élèves en coordination avec la C2A2E, cellule d’aide aux écoles ayant pour vocation d’aider les écoles en prévention ou en cas de difficulté avérée.
Le thème retenu est la « médiation entre pairs » dans un but de résolution des conflits par les élèves eux-mêmes. L’idée est de former les adultes à ce sujet afin qu’ils forment eux-mêmes les élèves dans leur classe.
Cependant pour pouvoir entrer dans ce dispositif, il est nécessaire d’utiliser une ligne de la programmation du Fond Social Européen. Cette programmation n’étant pas ouverte pour les écoles élémentaires, mais accessible seulement pour le secondaire, M. Bozec souhaiterait que l’école soit adossée au collège Mermoz pour ce projet. M. Bozec s’est donc rapproché de M. Amziane, le principal du collège Mermoz.
A ce jour, il n’a pas eu de retour.
Le collège Mermoz a été privilégié par rapport au collège Camus car l’école Paul Bert B envoie principalement ses élèves au collège Mermoz. Le collège serait par conséquent également bénéficiaire d’une telle programmation en recevant dans ses murs des élèves formés à la médiation.
M. Bozec demande l’aide de Mme Patrois sur le sujet pour appuyer le dossier.
Mme Patrois indique que le CLSPDE (Comité local de sécurité et de la prévention de la délinquance), auquel elle participe, doit se justement se réunir ce vendredi 15 novembre 2013 et que le projet pourra y être présenté.

X – Organisation du temps scolaire : projet du conseil d’école (proposition d’horaires, nature des activités périscolaires envisagées)

M. Bozec rappelle que dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, le Conseil d’Ecole est invité à se prononcer sur la proposition du planning proposée par la municipalité suite aux différentes réunions du comité de pilotage sur le sujet.
Le scénario dit « 4 bis » (Horaires : 8 h 30 – 11 h 30 – 13 h 30 – 15 h 45 les lundis, mardis, jeudis et vendredis + cours le mercredi matin de 8H30 à 11H30) a été retenu par le Maire.
Il précise que le Conseil d’école peut également faire une autre proposition sachant qu’au final M. Bouhours (inspecteur de la circonscription) fera une synthèse de l’ensemble des propositions des Conseils d’école de Bois-Colombes et remettra sa proposition au DASEN (Directeur académique) qui tranchera en dernier lieu entre les deux propositions (celle émise par le Maire et celle de l’inspecteur M. Bouhours).
M. Bozec invite les participants à donner leur avis lors d’un tour de table.
 Les enseignants dans l’ensemble regrettent que l’intérêt des enfants ne soit pas suffisamment pris en compte dans la reforme. Certains enfants seront toujours à l’école de 8 h à 18 h 30.
 Certains enseignants font part de leur incompréhension à avoir à se prononcer sur un planning qui ne leur a pas été soumis parmi les 4 scénarios proposé fin juin.
Il est rappelé que ce planning « 4 bis » a été proposé par le Maire au comité de pilotage sur les rythmes éducatifs du 25/09/2013, auquel assistaient pour la première fois les directeurs.
La majorité des enseignants de l’école était favorable au planning N° 4 car celui-ci prévoyait une matinée de 3 h 30, propice aux apprentissages et un temps d’enseignement l’après-midi moins dense (1 h 45) qui permettait de se passer de récréation.
Le planning « 4 bis » obligerait à faire une pause l’après-midi et donc à s’organiser en l’état actuel avec Paul Bert A pour l’usage de la petite cour.
Les représentants des parents d’élèves prennent à leur tour la parole.
 Pour la FCPE, ce sont les enseignants qui sont les mieux à mêmes de savoir ce qui est bon pour l’enfant en terme de rythmes. La FCPE déplore que le nouveau planning proposé au comité de pilotage n’ait pas été soumis aux enseignants préalablement.
 L’API souligne la difficulté à se positionner sur un scénario sachant que la réforme est vécue différemment selon les lieux d’habitation, la configuration des écoles, l’âge des enfants. Les parents déplorent des journées qui resteront de toute façon trop longues, bruyantes, et fatigantes. La reforme nous étant imposée, les parents d’élèves conviennent qu’il faut avancer sur le contenu de la réforme et des activités proposées après 15h45 notamment.
Ils rejoignent l’avis de M. Bozec sur ce point.
M. Bozec rappelle qu’au-delà de la question des horaires, il faut aussi penser à la réussite des élèves et donc repenser le temps scolaire: le temps du travail quotidien, le temps nécessaire à certains apprentissages (en particulier la lecture) le temps des parcours (durée dans le cycle), le rythme de chaque temps (le nombre de leçons dans une journée, le moment dédié aux récréations…) Il faut également réfléchir sur les activités du soir.
M. Bozec précise que le 22 Novembre prochain aura lieu en Mairie une réunion à laquelle seront invités les directeurs d’école pour réfléchir sur ce que pourrait être l’accompagnement éducatif qui remplacera les études dirigées.
Mme Patrois rappelle que les enseignants sont prioritaires pour être recrutés pour les temps d’activités pédagogiques (TAP) et les invitent à se faire connaître auprès de la municipalité. Pour rappel aujourd’hui 35 enseignants travaillent déjà pour la Mairie en assurant les études dirigées (16h30 – 18h) et la garderie (18h – 18h30).
L’API propose la mise en place sur l’école d’un groupe de travail enseignants/parents pour réfléchir ensemble sur ce que pourraient être les activités proposées après 15h45 (TAP) : temps d’accompagnement éducatif (ex études), activités culturelles.
Un enseignant est volontaire pour y participer.
Après ces échanges, il est procédé au vote du scénario « 4 bis » retenu.
Résultats :
Contre le 4 Bis : 17
Pour le 4 Bis: 7
Abstention : 7

XI – La kermesse

Faute de temps, le sujet de la kermesse n’a pas été traité dans son ensemble.
Néanmoins, M. Bozec a annoncé qu’une kermesse serait organisée. Une première réunion avec les parents et enseignants volontaires doit être organisée pour déterminer les modalités d’organisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s