Paul Bert B – Compte-rendu du 3e Conseil d’Ecole du 13/06/2014

Ordre du jour planifié 

  • Point sur la carte scolaire : prévision d’effectifs, structure envisagée
  • Fonctionnement de l’école :
  • Travaux éventuels (calendrier)
  • Restructuration du groupe scolaire
  • Rythmes scolaires : point d’étape –mise en place
  • Le projet d’école :
  • Bilan des classes découvertes
  • Bilan des projets culturels en partenariat avec la ville
  • Les projets culturels 2014/2015
  • Quelques pratiques pédagogiques repensées dans une nouvelle organisation du temps scolaire
  • La Kermesse du 27 juin : point d’étape

 Étaient présents

  • Mme Colombel : Maire Adjoint à la vie scolaire
  • Thirouard, chef du service enseignement
  • Mme Jegou, DDEN
  • Les enseignants et le Directeur de l’école, M. Bozec
  • Les représentant des parents d’élèves (6 membres API, 3 membres  FCPE)

 En préambule :

Mme Colombel, nouvellement élue, participe à son 1er CE à Paul Bert. Elle a effectué 41 ans de carrière dans l’éducation nationale dont 20 en qualité de directrice d’école.

La circulaire fixant la date des élections des APE pour la prochaine rentrée au 10 octobre 2014, est transmise aux APE.

Points développés 

I – La Carte scolaire

Intervention de M. Bozec : directeur de Paul Bert B

L’effectif prévisionnel est de 379 élèves, sur la base de 15 classes, on comptera en moyenne 3 classes par niveau et un peu plus de 25 élèves par classe.

Avec toutefois,

  • des niveaux CP/CE1 plus chargés, sans nouvelles autres inscriptions, il faut compter 28/29 élèves par classes
  • les CE2, CM1 et CM2 l’étant moins

Sachant qu’en règle générale, c’est à partir de 27 élèves en moyenne par classe, que le nombre de classes est maintenu dans une école, la question d’une fermeture de classe se pose.

L’inspecteur de circonscription, M. Bouhours, a donc demandé à M. Bozec de travailler sur 2 structures d’effectifs.

En cas de fermeture d’une classe, il y aurait une classe double niveau CM1/CM2 soit 2.5 CM1 et 2.5 CM2.

A la demande des APE, M. Bozec précise que des synergies ont eu lieu avec Paul Bert A : 10 enfants rentrant en CP et normalement affectés sur Paul Bert A vont venir sur Paul Bert B.

Les enseignants attirent l’attention, sur le fait que le nombre d’élèves intégrant la classe UEP2A (unité pédagogique pour élèves allophones arrivants, anciennement classe CLIN), ne sont pas comptabilisés dans cet effectif prévisionnel, car ces élèves arrivent en cours d’année pour la plupart. Or chaque année, cette classe accueille en moyenne 15 à 20 élèves, qui intègrent progressivement les autres classes de l’école (19 cette année, 18 l’année dernière)

Avec l’effectif de cette classe, on pourrait passer la barre des 27 élèves en moyenne par classe et on pourrait envisager un maintien du nombre de classes.

Mme Colombel précise que la municipalité s’est positionnée en faveur d’un maintien du nombre de classes : M. Le Maire a envoyé une lettre au Directeur Académique pour sursoir à la fermeture de classe sur Paul Bert B.

La décision de fermeture ou non sera connue d’ici la fin du mois de juin.

ü      Question des APE sur des prévisions de mouvement de l’équipe enseignante.

Mme Meyraud, nommée à titre provisoire, en classe de CE1, n’est pas reconduite sur Paul Bert, décision déplorée par l’assemblée. Son poste reste boqué pour un Professeur des Ecoles stagiaire (PES). Sachant qu’un PES ne peut prendre ni CP ni CM2, ni double niveau, ce poste est bloqué pour un poste sur le niveau CE2.

M. Jamin, actuellement enseignant en CM1, suivra sa classe en CM2.

II – Point sur le fonctionnement de l’école

ü       Travaux éventuels.

Seuls de petits travaux sont prévus et seront effectués au cours de cet été : portes de secours côté Paul Bert A et réparations dans le réfectoire.

Les enseignants indiquent que les horloges pourraient aussi êtres révisées : elles sont bloquées à 11h30. L’horloge mère est en révision et on verra si sa réparation permettra aux autres horloges de fonctionner correctement.

 

ü       Restructuration du groupe scolaire Paul Bert

Elle reste dépendante de l’avancement des travaux sur Pierre Joigneaux et de l’ouverture des nouvelles classes prévues.

En effet il est prévu le déplacement de 7 classes vers l’école Pierre Joigneaux, il resterait donc sur les 42 classes du Groupe Paul Bert 35 classes à répartir :

Les options envisagées :

  • Maintien de 2 écoles primaires avec chacune 1 école maternelle et 1 école primaire
  • 1 grosse école maternelle et 1 grosse école primaire (à plus de 20 classes)

L’objectif est de créer un accueil de loisirs, commun au groupe Paul Bert car aujourd’hui les centres de loisirs sont situés aux Nord (Abbé Glatz) et Sud (Dolto) de la ville, rien n’existe au centre de la commune.

La FCPE demande comment on pourrait dégager suffisamment d’espace pour créer un centre de loisirs dans le groupe Paul Bert en déplaçant seulement 7 classes.

Ce à quoi Mme Colombel répond que le projet est entre les mains des architectes qui en étudient la faisabilité (qui peuvent découvrir des réserves d’espaces insoupçonnés)

L’API interroge sur le calendrier de cette restructuration, d’autant plus qu’elle est annoncée depuis plusieurs années.

Mme Colombel reprécise que cela dépendant de l’ouverture de Pierre Joigneaux, on peut envisager 2017

Sachant que le calendrier de livraison de Pierre Joigneaux est :

  • 1ère tranche : 2015
  • 2ème tranche : 2016

On pourrait alors plus aisément vider les locaux de Paul Bert pour procéder à son réaménagement
ü     Point d’étape sur les rythmes scolaires

M. Bozec précise que les choses avancent et nous annoncent que les familles seront informées et appelées à s’inscrire aux formules proposées dès la semaine du 16/6 par des dossiers transmis via les cahiers de correspondance

Il ajoute que les 2 écoles Paul Bert travaillent en collaboration avec la municipalité et le périscolaire sur l’utilisation des locaux. Une réunion est prévue le 19 juin à ce sujet, puis des réunions de réglage pourront suivre.

M. Bozec rappelle que le périscolaire a déjà réfléchi à ces questions de transition, de passation et vont présenter les fruits de leur réflexion à l’occasion de ces réunions pour en évaluer la faisabilité.

Mme Colombel précise, qu’avec la présence des directeurs d’école qui connaissent mieux leur école, on peut voir émerger d’autres solutions insoupçonnées quant à l’utilisation des locaux

 

  • Rappel sur les rythmes scolaires et options retenues pour la commune

Mme Colombel rappelle que l’application de la réforme a été différée sur la commune à la rentrée 2014, à cette date, la répartition des 9 demi-journées d’école en vigueur se fera comme suit :

  • 8h30-11h30 sur les 5 matinées d’école de lundi à vendredi
  • 13h30-15h45 sur les 4 après-midi d’école : lundi, mardi, jeudi et vendredi

Autour de ces plages, s’articule le temps du périscolaire : un accueil de 7h30 à 8h30, une pause méridienne de 11h30 à 13h30 (le même créneau qu’avant la réforme) avec des animateurs qui proposeront des activités.

Le grand changement se trouve dans le créneau 15h45-17h30 : la semaine des écoliers sera cadencée par 2 jours d’activités périscolaires en alternance avec 2 jours d’études surveillées. Pour des facilités d’organisation, le temps variera selon les écoles et selon les cycles.

Sur Paul Bert B :

  • Cycle 2 (CP, CE1, CE2) : Etude les lundi et jeudi / TAP les mardi et vendredi
  • Cycle 3 (CM1, CM2) : Etude les mardi et vendredi / TAP les lundi et jeudi

Les TAP ou Temps d’Activités Périscolaires tout comme l’étude étant des activités payantes et non obligatoires. Les élèves du cycle 2 étant en plus grand nombre, ils choisiront parmi 11 modules tandis que le cycle 3 aura le choix parmi 7 modules.

Les phases 17h30-18h30, des lundi, mardi, jeudi et vendredi sont considérées comme du temps libre encadré, les familles pourront venir chercher leur enfants à partir de 17h30.

Pour le mercredi : une garderie est mise en place de 11h30 à 13h30, elle correspond à une récréation sans activité et sans restauration, pour les enfants n’allant en pas centre de loisirs. Au niveau coût elle est incluse dans le forfait périscolaire de l’accueil du soir.

L’accueil de loisirs, du mercredi après-midi se fera de 11h30 à 18h30 dorénavant dans les locaux de Paul Bert B et non plus à Dolto avec restauration. Un départ échelonné à partir de 17h30 sera possible.

Pour les 4 demi-journées post-école, 2 forfaits sont proposés aux familles : un forfait de 2 jours ou de 4 jours. Les familles ont l’obligation de préciser au moment de l’inscription les jours choisis et elles devront se tenir à ces choix.

Les APE interrogent si des changements sont possibles en cours d’année et sur le cas où un parent ne peut venir chercher son enfant non inscrit :

La municipalité précise que des changements sont possibles en respectant un préavis de 1 mois. Et que, dans le cas d’un parent qui ne peut venir chercher son enfant à 15 h 45, la facturation se fera à l’unité.

Mme Colombel a donné à cette occasion un aperçu du dossier d’inscription que recevront les familles sous peu, elle comprendra :

  • 1 note explicative sur la mise en place de la réforme
  • 1 fiche M (fiche sur les modules), rappelant le calendrier hebdomadaire des activités/étude et recensant les TAP proposées sur l’école avec une succincte description de ces activités.

L’idée de la municipalité est que les enfants choisissent des activités qu’ils seraient susceptibles d’aimer faire et les classent par ordre de préférence. Elle rappelle qu’il est question de s’inscrire sur un thème annuel et que ce thème sera décliné par période entre chaque vacances scolaires, les activités à l’intérieur d’un module évolueront donc dans l’année.

Les APE demandent sur quels critères seront réparties les activités au sein de chaque école :

Mme Colombel précise que les propositions d’activités sont faites avant tout dans un souci d’équité sur le territoire de la commune.

M. Thirouard ajoute qu’une évaluation sera faite à la lumière de ce qui sera observé sur les horaires, le nombre d’enfants. Un point d’étape, courant décembre, pourra permettre d’ajuster certaines modalités.

L’API demande quelle est la date butoir pour ces inscriptions : La municipalité précise le 4 juillet.

S’en suit un long débat sur les modalités de la mise en œuvre de cette réforme dans la commune.

Les APE relèvent de concert les difficultés que cela peut engendrer pour les associations présentes sur la ville, tout d’abord au regard des inscriptions qui se déroulent pour beaucoup à l’occasion du forum des associations en septembre, alors que les familles doivent se prononcer sur le choix d’activités périscolaires avant le 4 juillet.

Elles déplorent notamment que les associations de la ville, qui ont un rôle moteur dans le dynamisme de la ville, n’aient pas été plus impliquées par la municipalité et soient laissées dans l’inconnu alors qu’elles avaient été invitées à participer au projet.

Les APE demandent si les associations de la ville animeront certaines de ces activités périscolaires

M. Thirouard précise que la municipalité a d’abord cherché à travailler avec ses propres ressources et a donc privilégié le personnel municipal : équipe d’animateurs en place, éducateurs sportifs, personnel de la médiathèque. Il ajoute que certaines associations, dans un cadre extra scolaire donc àprès 17 h 30 , se sont déjà positionnées sur des systèmes de pédibus pour venir chercher les enfants à l’école pour les conduire jusqu’à leurs activités .

La FCPE souligne à nouveau qu’il n’est pas très correct vis-à-vis des associations de les avoir sollicitées au début de l’année et de les laisser dans l’inconnu car cette réforme engendre pour elles une perte financière. Elles ont de fait moins de créneaux, car ils se réduisent aux mercredi après-midi et samedi.

L’API s’enquiert de la communication aux associations des locaux qui pourraient être mis à leur disposition sur la commune : Cela dépendra de l’utilisation des espaces par les activités périscolaires (qui rappellons-le sont encore en cours de discussion)

Mme Colombel rappelle que le problème au sujet des associations réside dans le coût de leurs prestations, la municipalité et les associations n’ont pas trouvé de terrain d’accord sur un tarif moins élevé des prestations.

L’API revient sur le calendrier.

M. Thirouard rappelle que suite au sondage adressé aux parents, la municipalité a fait ses projections sur une base de fréquentation optimiste, soit 80% des effectifs. Ensuite la réunion avec les directeurs d’école, pourra lever le voile sur l’utilisation possible des locaux par les associations déjà présentes dans les écoles telles que les échecs, le tennis de table…

M. Bozec saisit cette occasion pour rappeler de garder en mémoire que l’objectif de la réforme est de faire découvrir au maximum d’enfant des activités.

La FCPE déplore que le choix des modules ne puisse attendre la rentrée : par exemple la 1ère semaine d’école de telle sorte que les enfants puissent le faire avec les animateurs qui utiliseraient de ce fait la 1ère semaine d’école pour présenter et expliquer les activités aux enfants. En rappelant que cela serait aussi valorisant pour le métier d’animateur. La crainte étant qu’avec un choix pour juillet, que ce soit les parents qui choisissent en lieu et place des enfants.

III – Les projets d’école

 

  • Bilan sur la classe découverte

Pour rappel les classes de CP/CE2 de Mme Jacob et CP de M. Rat sont parties dus 19 au 23 mai sur la Côte d’Emeraude, en Bretagne, en classe de découverte « le cirque à la mer »

M. Rat fait part d’un bilan très positif : un intervenant spécialisé sur la découverte du monde marin remarquable, ils sont partis dans de très bonnes conditions grâce à la municipalité. De plus la météo « bretonne » n’a perturbé en rien le déroulement du programme. Un retour a été prévu aux parents le 20 juin.

A la demande de l’API, M. Rat précise que seuls deux enfants n’ont pas participé au séjour et ce pour des raisons autres que financières.

  • Bilan sur les projets culturels en partenariat avec la mairie

Projet Moyen Age :

Les classes de Mmes Colson et Marques (CM1 A et CM1C), ont participé à un projet sur le thème de Paris au Moyen Age. Les enseignantes font aussi part d’un bilan très positif. Elles précisent que les animateurs dédiés ont beaucoup fait participer les élèves, avec pour objectif sous-jacent que les enfants puissent inciter les parents à aller au musée avec leur enfant. Le seul bémol, a été qu’il ya eu beaucoup de marche, et ce même de l’avis des adultes. Ce qui n’altère pas le retour positif. Et pour cause, les lieux visités furent nombreux :

=>Le Louvre Médiéval, la Cité de l’architecture, Notre Dame, la Conciergerie, la Sainte Chapelle, Montmartre…

Cette expérience culturelle s’est ensuite transformée en une riche expérience pédagogique :

Les enseignantes soulignent l’enrichissement du vocabulaire des élèves. Ces derniers ont fait des exposés, des rédactions qui seront consignées dans un cahier. Un dictionnaire des mots savants est en préparation par les élèves.

D’autres travaux sont en cours, travaux dont chaque enfant emportera une trace : travail sur les vitraux pour les élèves de Mme Marques et travail sur les façades notamment de Notre Dame pour les élèves de Mme Colson.

 

Projet théâtre :

èLa classe de CM2 de Mme Dumas a bénéficié de l’accompagnement de 15 h sur une période de 3 mois d’une intervenante extérieure pour travailler sur les fables de La fontaine. Puis les élèves ont écrit leurs propres fables pendant 3 mois.

Ce fut l’occasion de relever des talents notamment pour certains enfants en apparent échec scolaire.

Une restitution est prévue aux parents en association avec un autre CM2 qui a travaillé pour faire une chorale.

èUne classe de CE1 a travaillé avec la même intervenante. Ce fut l’occasion d’aborder la travail d’écriture sur des scènes de la vie courante, en groupe de 2, 3 ou 4, et pour les enfants d’expérimenter la difficulté de se mettre d’accord. Les élèves ont ensuite travaillé la mise en scène avec cette intervenante.

Les résultats de ces travaux seront présentés dans le préau de l’école le 23 juin à 18h30.

  • Projet sans partenariat avec la mairie

Projet sur le Centenaire de la Guerre de 1914-18  qui s’inscrit dans le cadre du concours des petits artistes de la mémoire 1ère Guerre Mondiale

Ce projet a été mené dans la classe de CM2 de Mme Dumas. Il s’est déroulé sur 6 mois. L’idée étant de créer un carnet de guerre sur un poilu de la 1ère Guerre Mondiale originaire de Bois-Colombes.

Les élèves se sont rendus aux archives de la ville et ont choisi un combattant de Bois Colombes, ont cherché des éléments sur sa vie, aucune personne liée à cette personne n’a été identifiée sur la commune. Les élèves ont inventé un carnet de guerre en s’inspirant de véritables lettres de ce combattant.

Ce travail s’est déroulé dans le cadre des APC le soir de 17h à 18h. Mme Dumas relève que mêmes les enfants non inscrits aux APC ont souhaité rejoindre le projet en cours d’année, et au final toute la classe a été impliquée.

Et c’est avec beaucoup de fierté que M. Bozec annonce que la classe s’est hissée au 3ème rang du concours sur toutes les écoles des Hauts de Seine. Il nous apprend aussi que la mairie a très rapidement réagi pour mettre à disposition de la classe un car pour les emmener à la remise des prix qui se déroulera à la Préfecture le 25 juin.

Tous les participants au CE se sont joints à M. Bozec pour féliciter Mme Dumas et ses élèves.

  • Projets culturels 2014/15

M. Thirouard nous informe qu’une réflexion est en cours au sein des services culturels pour mieux communiquer sur l’offre proposée aux enseignants. Une nouvelle note de cadrage de ces projets paraîtra début septembre, avec une plaquette mettant en avant les projets avec plus de lisibilité. La note sera présentée à la réunion de prérentrée des directeurs d’école.

Il précise que l’enveloppe dévolue à ces projets pour la Commune est de l’ordre de 30 000 euros comme cette année. Une partie est réservée aux projets présentés par les enseignants et une autre partie plus collective est dévolue à l’offre faite par la mairie telle que la découverte du théâtre aux enfants…

Les enseignants demandent si pour un même enseignant, il est possible de cumuler 1 projet qu’il présente et un projet dans le cadre de l’offre collective de la mairie.

M. Thirouard précise que c’est envisageable, si beaucoup d’autres projets ne sont pas présentés par d’autres.

L’API demande si le nombre de projet « classe découverte » est maintenu et quels sont les critères de sélection des classes y participant.

M. Thirouard nous informe que les pré-projets doivent être déposés par l’enseignant avant le 18 juin. Le choix se fera ensuite sur des critères tels que :

  • une répartition équitable sur la ville
  • nombre d’enfants partants/non partants

Les APE soulignent que ce fonctionnement par pré-projet défavorise de fait les nouveaux enseignants.

 

  • Quelles pratiques pédagogiques repensées dans une nouvelle organisation du temps scolaire

Mr Bozec déplore que l’objectif 1er de la réforme se soit un peu perdu sur le terrain des modalités logistiques (horaires, organisation…), il rappelle que c’était surtout de se saisir de ces nouveaux rythmes pour repenser une nouvelle organisation des apprentissages, mobiliser les élèves de manières variées. Il regrette aussi le manque de concertation global, alors que nombreuses recherches et réflexions intéressantes émergent sur le sujet.

Pour illustrer ce propos, M. Bozec nous a ensuite projeté un interwiew (de 2010) de Philippe CARRE, professeur de sciences de l’éducation à l’Université de Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense, sur le thème de l’apprenance et de la formation des adultes. « La société de demain est une société où les gens seront appelés à apprendre par eux-mêmes » Ses travaux, interventions et publications, portent sur les trois thématiques de l’ingénierie pédagogique, de l’autoformation et de la motivation à l’engagement en formation d’adultes.

Il s’en est suivi de nombreuses discussions, d’où il ressort que le rôle de l’enseignant sera amené à évoluer (enseignant vrai animateur de formation, enseignant concepteur de support ingénierie pédagogique, enseignant coach individuel : suivi individuel de personnes dans les fonctions de guidance d’orientation et d’évaluation). Il ne s’agit plus de transmettre un savoir mais de transmettre de l’information. Cela implique d’interroger au moins 3 choses : le vouloir apprendre, le savoir apprendre, le pouvoir apprendre. Il va s’agir de d’inventer ou de consolider un univers polyvalent ou les gens puissent apprendre le plus facilement possible dans le plus de circonstances possibles et sur les modes les plus différents possibles.

La formation assistée par les technologies : Il ne s’agit pas seulement de mettre à disposition des élèves et enseignant des outils numériques, (et considérer en quelque sorte cela comme une évolution logistique) une réflexion sur l’approche pédagogique et le contenu pédagogique devra aller de concert avec l’introduction du matériel numérique. Pour se faire, cette évolution requiert l’adhésion de l’enseignant.

Affichant toujours cette volonté de développer toujours plus de pistes de réflexion et d’emmener à la concertation, M. Bozec, sur une proposition de Mme Van Campo (API et spécialiste de la formation des adultes) a soumis à l’équipe enseignante l’idée de mettre en place des passerelles avec d’autres professionnels de la formation en les conviant à débattre avec l’équipe de Paul Bert de leurs pratiques respectives. L’idée étant par exemple de réfléchir sur les méthodes mises en œuvre par les formateurs d’adultes en difficulté qui arrivent à donner à cet adulte l’envie de réussir sa vie professionnelle et de faire le parallèle avec des enfants en difficulté scolaire et suivis dans le cadre des APC.

La discussion sera poursuivie en d’autres occasions par le corps enseignant de Paul Bert.

 

  • Kermesse du 27 juin

En raison des nombreuses réunions préparatoires et de l’avancée dans les modalités de son l’organisation, ce sujet n’a pas été abordé. Le remplissage du planning de tenue des stands par l’équipe enseignante et les parents suit son cours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s